La mesure Analytics revisitée avec le Tag Google Universel | Publicaties

Depuis le lancement de la solution Google Analytics (GA) en 2005, notre interface ne cesse de changer, s’améliorer, d’intégrer de plus en plus d’aspects de l’imposant « Big Data ». De plus, le comportement changeant des utilisateurs vers une navigation « cross-device » ne rend pas la tâche plus facile. Malgré cela, la technologie GA semble conquérir tous marchés avec environ 70% des sites web taggués GA, ce qui représente environ une page sur deux dans le monde.

 

UN PEU D’HISTOIRE

Arrêtons-nous un court instant sur l’évolution du tag Analytics avant d’analyser la nouvelle version : le tag Universel. Au commencement, nous devions nous contenter du tag Urchin (urchin.js), ancêtre du programme du même nom. Heureusement, il a ensuite été remplacé en décembre 2007 par son upgrade, le tag Analytics synchrone (ga.js avec pageTracker) qui offrait déjà plus de possibilités avec une structure simplifiée. Il a fallu attendre décembre 2009 avant de voir l’apparition de sa version asynchrone (ga.js avec _gaqpush) qui avait pour but de diminuer le temps de chargement global d’une page. Ensuite est apparu la version DoubleClick® (dc.js) qui a énormément fait évoluer le ciblage en Remarketing. Et voilà qu’en octobre 2012, Google annonce la venue d’un nouveau tag surpuissant (analytics.js) apportant une foule de rapports et métriques supplémentaires.

NOUVELLES FONCTIONALITES

En effet, avec cette nouvelle version, il est possible de personnaliser d’avantage les données GA:

    • Créer soi-même des métriques adaptées à vos besoins Analytics
    • Renommer les sources SEO dans les rapports
    • Définir une durée de campagne spécifique
    • Exclure des sites référents et/ou requêtes SEO indésirables
    • Suivre en détails les applications mobiles (installation / contenu / …)
  • Un maximum de 20 variables personnalisées (au lieu de 5 dans la précédente version)

Concrètement, le tag se base sur un nouveau protocole. Nous passons d’une vision Analytics par « session » à un focus « individu ». GA devient alors un nouveau produit, complètement repensé et centré sur l’utilisateur unique peu importe le support utilisé (desktop, mobile, tablette…) ou le point de vente final (online / offline).

Les avantages du nouveau tracking sont donc multiples. D’une part il permet de suivre son « client » de manière adéquate et d’autre part, il permet de lier des actions offline, tels qu’une vente en magasin ou un appel au call-center, au comportement online d’un utilisateur. De plus, le Measurment Protocol permet l’envoi de requêtes directement aux serveurs GA. Ainsi, des données supplémentaires externes / offline, tels que l’âge, le sexe, etc. trouvent leur place dans l’interface. Avec de telles fonctionnalités, le fameux débat du modèle d’attribution ne s’en trouve bien évidement qu’amélioré. Les web analystes se réjouissent donc d’y voir déjà plus clair dans le cycle complet d’achat du client, de l’engagement online à l’achat offline. Il est aussi important de remarquer que nous passons d’un système à 4 cookies _utm à un cookie _ga servant à l’identification client. Celui-là même permet aussi à l’annonceur de cibler / segmenter plus précisément son audience grâce aux identifiants uniques.

TAG UNIVERSEL vs. VIE PRIVEE

C’est alors que se pose la question de la vie privée des utilisateurs Google. L’identifiant unique ne met-il pas en danger l’intégrité, la vie privée des utilisateurs ? A priori, non. La nouvelle version n’a rien changé à ces principes de confidentialité. Toutes informations personnellement identifiables (PII) restent protégées tout comme dans les versions précédentes. En outre, le masquage IP et les modules complémentaires de confidentialité seront toujours applicable sur le nouveau tag universel. Du côté des sites web par contre, un changement devra avoir lieu. Ils seront désormais obligés d’informer le visiteur de sa mise en place et à lui laisser le choix (accord explicite du tracking ou refus total).

ET MAINTENANT ?

Vu que la version Universelle est encore en Bêta, il est encore conseillé d’attendre avant de migrer. Tout d’abord pour que les derniers bugs soient réglés et que les dernières fonctionnalités soient en place (voir capture d’écran ci-dessous). Mais aussi car le sujet sera abordé lors du prochain meeting mensuel GACP par téléphone, nous en serons donc plus en septembre. Comme « Partenaire Certifié », nous nous ferons un plaisir de vous informer sur la direction à prendre pour cette migration. Restez donc connecté car au plus vite il sera implémenté, au plus vite vous pourrez profiter des nouvelles fonctionnalités.

semetis-universal-tag-FR

 

En ce qui concerne la continuité et l’intégrité des données, l’historique des visites et du compte seront préservés. Cependant, deux options s’offrent à nous : soit créer une nouvelle « Propriété » et donc de dupliquer les tags sur le site, soit attendre que les comptes soient upgradés automatiquement (octobre 2013). Si vous êtes pressé et choisissez la première option, sachez que les deux tags sont compatible et permettent ainsi une transition harmonieuse, d’autant plus si vous utilisez le Tag Manager. Et enfin, comme à son habitude, Google propose cette nouvelle version gratuitement à moins d’avoir besoin de plus de 20 variables personnalisables (et non plus 5 comme dans l’ancienne version) ou de provoquer plus d’un milliard de « hit » par mois (Pageviews / Events / Transactions).

Avec cette dernière upgrade, Google nous prouve une fois de plus que « the sky is the limit » !

 

écrit par Sylvain Thirionet

Tags:

Contacteer Ons

Semetis | Paleizenstraat 44, 1030 Brussel - België

+32 (0)2 211 34 50

welcome@semetis.com

Volg Ons