Qu’est-ce que le Google Shopping et comment en tirer parti ? | Publicaties

Il vous arrive souvent de faire du shopping sur le net et de commencer par une recherche Google? Vous avez alors peut-être déjà remarqué ces annonces au format particulier qui apparaissent à droite de vos résultats de recherche :

doriane-1

C’est ça le Google Shopping ! Une liste de produits avec leur photo, leur prix et le nom de l’annonceur. Le Google Shopping répond aujourd’hui à modèle 100% payant, basé sur un système d’enchère comme pour les campagnes AdWords classiques.

Est-ce disponible pour moi ?

Google Shopping est actuellement réservé aux sites e-commerce (type retailer). Il n’est pas encore disponible pour les revendeurs de services mais l’on peut s’attendre à ce qu’il soit prochainement étendu à d’autres types d’e-commerce. Il existe dans un nombre limité de pays: France, Allemagne, Pays-Bas, UK, US, … et depuis peu, en Belgique (comme nous pouvons le voir dans les résultats de recherche sur google.be).

Comment Google Shopping fonctionne ?

Pour être présent sur le Google Shopping, vous aurez d’abord besoin d’un compte sur le Merchant Center. C’est via cette plateforme Google que vous pourrez uploader votre liste (ou « flux ») de produits. C’est ensuite dans AdWords que vous allez créer vos campagnes Google Shopping. Vous pouvez facilement lier votre Merchant Center à votre AdWords dans les paramètres, en spécifiant l’ID de votre compte AdWords. Vous pouvez ensuite créer votre premier flux de produits.

Qu’est-ce qu’un flux de produits ?

Il s’agit de la liste de vos produits. Un certain nombre d’attributs y seront spécifiés (nom du produit, prix, description, photo, etc). Ceux-ci varient en fonction du type de produit vendu et du pays cible (plus d’infos ici). Certains attributs sont obligatoires, comme la photo, et d’autres non, comme la description. Ceci dit, la description joue un rôle prépondérant dans l’affichage de vos produits dans Google. En effet celui-ci va croiser la requête de l’utilisateur avec le nom et la description de vos produits pour déterminer si ceux-ci sont éligibles ou non pour apparaitre dans les résultats de recherche. Une fois le flux uploadé, vous pouvez créer votre campagne « Shopping » dans AdWords.

Comment créer une campagne Shopping dans AdWords ?

Il s’agira d’une campagne sur le « Réseau de recherche uniquement », avec l’option « Annonces pour une offre de produit » :

doriane-2

Vous devez également mentionner votre flux de produit en tant qu’extension de produit :

doriane-3

Vous allez ensuite créer votre AdGroup shopping.

Dernière étape : préciser votre texte promotionnel qui apparaitra lorsque l’utilisateur passera avec sa souris sur votre produit (beaucoup plus court qu’une annonce textuelle standard).

doriane-4

Quid de la performance ?

Les photos apparaissant dans les résultats de recherche rendent les produits beaucoup plus attractifs. De plus, l’utilisateur ayant déjà pu comparer les prix avec la concurrence, on peut supposer que s’il clique sur votre annonce, il présente un réel intérêt pour votre offre. On a ainsi pu observer chez Semetis que les campagnes Google Shopping amènent non seulement un très gros volume de transactions mais également avec un excellent taux de conversion (supérieur de plus de 40% aux campagnes Search classiques) ce qui les rend d’autant plus rentables.

Comment optimiser une campagne Google Shopping ?

Malheureusement l’optimisation d’une campagne Shopping est assez limitée. Trois axes dans l’optimisation de ce genre de campagnes : les enchères, les mots clés négatifs et l’optimisation du flux de produits.

Vous pouvez en effet créer différents adgroups par type de produit et adapter vos enchères en fonction de la performance de ceux-ci. Vous pouvez ainsi par exemple cibler un type de produit dans AdWords sur base du type de produit préalablement spécifié dans votre flux :

doriane-5

Une autre possibilité consiste à rajouter des mots clés négatifs. Vous pouvez en effet visualiser les termes recherchés par les utilisateurs comme vous le feriez pour une campagne classique. Sur base de ce rapport vous pouvez alors affiner votre adgroup en ajoutant des mots clés négatifs non relevant (ou non performant).

Enfin la dernière façon d’optimiser vos campagnes est bien sûr d’optimiser votre flux. Ça implique de checker vos photos (elles doivent être de bonne qualité, suffisamment grandes et bien montrer le produit), mais aussi de vous assurer que chaque produit possède bien une description complète (puisque Google croise la requête de l’utilisateur avec cette description pour déterminer si votre annonce est éligble).

What’s next ?

D’autres avancées sont au programme parmi lesquelles la version locale où l’utilisateur pourra voir des produits locaux, disponibles dans des magasins proches de sa localisation. En cliquant sur l’annonce produit, il se verra alors amené sur la page du magasin local.

Vous avez maintenant un large aperçu de ce qu’est le Google Shopping, comment l’utiliser et surtout quels résultats en attendre. Si vous êtes un e-commerce de type retailer, une seule question à se poser : ce service est-il disponible dans mon pays cible ? Si oui, pourquoi attendre ? Au vu des performances, la concurrence ne tardera pas à se lancer dans l’aventure si ce n’est déjà fait. De plus, pour peu que votre flux soit automatisé, la gestion d’une telle campagne demande peu de travail et est assez simple à mettre en place.

 

écrit par Doriane Magnus

Tags:

Contacteer Ons

Semetis | Paleizenstraat 44, 1030 Brussel - België

+32 (0)2 211 34 50

welcome@semetis.com

Volg Ons